Vérifiez le taux de pollution de l’air dans votre ville !

Lorsque nous pensons à la pollution de l’air, l’image du smog qui pèse sur les villes nous vient en tête, mais il existe de nombreux types de pollution, visibles et invisibles. Certains types de polluants atmosphériques affectent la composition de l’atmosphère et contribuent au changement climatique, tandis que d’autres ont des effets néfastes directs sur les êtres vivants, y compris les humains. Un site Web nous permet de vérifier les niveaux de pollution atmosphérique dans la ville où nous habitons et de les comparer aux concentrations recommandées par l’OMS. Vous recevez également des informations sur les niveaux moyens de pollution de votre pays, ainsi qu’un chiffre estimant le nombre de décès par an liés à la pollution de l’air. Vérifiez les niveaux de pollution dans votre ville, et faites-nous savoir dans les commentaires quels résultats vous avez obtenu. Dans ma ville, les niveaux de pollution sont 80% au-dessus de la recommandation de l’OMS !!!

Vérifiez la pollution atmosphérique de votre ville:

https://breathelife2030.org/ ( pour l’instant le site n’est disponible qu’en anglais, mais il est facile à utiliser)

Nous avons cette idée en tête que la pollution de l’air est un problème limité aux pays en voie de développement, mais ce n’est pas le cas. Même si la qualité de l’air dans les pays les plus pauvres peut être vraiment mauvaise, la situation dans les pays « développés » n’est pas beaucoup plus lumineux. La plupart des villes européennes dépassent largement les niveaux recommandés et des milliers de personnes meurent dans chaque pays à cause de l’air pollué.

«La pollution de l’air nuit à la santé humaine et aux écosystèmes, des grandes parties de la population ne vivent pas dans un environnement sain, conformément aux normes actuelles.» Pour progresser, l’Europe devra être ambitieuse et aller au-delà de la législation actuelle.  » – Hans Bruyninckx, Directeur exécutif de l’AEE

La pollution de l’air nuit manifestement à la fois à la santé humaine et à l’environnement et malgré les efforts de l’Europe pour réduire les émissions de nombreux polluants atmosphériques au cours des dernières décennies, les concentrations de ces polluants restent trop élevées. Même si la qualité de l’air s’est améliorée dans toute la région, les problèmes persistent. Une part importante de la population européenne vit dans des villes et d’autres régions où la pollution par l’ozone, le dioxyde d’azote et les particules suscite de graves risques pour la santé. Source.

Les solutions à ce problème sont vraiment diverses et sont centrées à la fois à un niveau individuel, mais aussi au niveau local, étatique et international. Améliorer le transport peut signifier marcher à pieds et faire du vélo, mais cela peut et doit se traduire également par une meilleure infrastructure publique et des normes d’émissions plus exigeantes. Les progrès et les investissements dans la gestion des déchets, l’agriculture durable et l’énergie verte seront indispensable, si l’on veut respirer un air plus frais.

Laisser un commentaire